Fabrication et pose de tavillons

Lucien Carrel, tavillonneur 1627 Vaulruz (Fribourg)


Sur les toitures des chalets d’alpage, avec mon équipe je mets à disposition ce savoir-faire ancestral qui est le métier de tavillonneur. La réfection d’un toit s’avère toujours une opération unique qui demande beaucoup de feeling. Une fois sur le toit, assis sur la chaule je saisis quatre tavillons d’épicéa que je dépose en éventail, tel un joueur de cartes dévoilant son jeu, avant de les clouer une par une à l’aide de ma martèle. Je tiens cette technique bien particulière du Cerniatin Camille Charrière. C’est auprès de lui que j’ai appris le métier durant plusieurs années.


Le choix du bois se passe en hiver avec la collaboration des forestiers pour choisir les billes qui seront abattues. Du bois fribourgeois, essentiellement de la Vallée de La Trême. Choisir les billes de bois en hiver ça me permet de décompresser un peu des huit mois de pose intensive.

" J'aime le rapport au bois, presque charnel. Les tavillons suivent la fibre, qui n'a pas été coupée ni endommagée assurant ainsi une parfaite étanchéité ".
Lucien Carrel







instagram_luciencarrel
Suivez-moi et partagez cette belle tradition sur Instagram @tavillonneur

Account with this username does not exist